Les invités

Valérie MAIRESSEVALÉRIE MAIRESSE
Après une enfance à Casablanca, elle revient à Paris (où elle est née) en 1973. Elle rejoint rapidement la troupe du Splendid à Paris en tant que régisseuse. Finalement en 1975, elle monte sur les planches (qu’elle ne quittera pas, multipliant les rôles jusqu’à aujourd’hui) pour la pièce Ma tête est malade. C’est à cette époque qu’elle fait également ses débuts au cinéma dans les films L’Agression et Sept morts sur ordonnance. Deux ans plus tard, elle décroche son premier grand rôle dans le film L’une chante, l’autre pas d’Agnès Varda. Forte de ce succès, elle quitte la troupe du Splendid pour se consacrer au cinéma. Dans les années 80 c’est l’ascension avec des comédies comme C’est pas moi, c’est lui avec Pierre Richard en 1980, Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ en 1982 puis Banzaï aux côtés de Coluche en 1983. En plus du cinéma, elle fait quelques apparitions à la télévision. Dès le milieu des années 90, elle intègre la bande de Laurent Ruquier où elle devient l’une de ses chroniqueuses pour ses émissions On a tout essayé sur France 2 puis On va s’gêner sur Europe 1. Elle obtient également des rôles dans diverses séries comme en 2004 dans la saga de l’été Le Miroir de l’eau. Depuis 2014, elle apparaît souvent dans Scènes de ménages, où elle joue la mère d’Emma. Elle viendra présenter L’une chante, l’autre pas.

Gérard CORBIAUGÉRARD CORBIAU
Il commence sa carrière de réalisateur en 1968 à la RTBF pour laquelle il signe de très nombreux reportages ainsi que des documentaires sur la musique dans le cadre du service Musique-Opéra-Ballet de la RTBF. Il réalise aussi deux contes musicaux : Sax (1981) et À la recherche de S (1983), tous deux primés. Son premier film pour le cinéma Le Maître de Musique (1987), avec le chanteur José van Dam, remporte un grand succès. Vient ensuite L’Année de l’Éveil (1990), d’après l’œuvre de Charles Juliet. En 1994, il signe Farinelli d’après l’histoire d’un castrat napolitain du XVIIIe siècle. Le film est récompensé par le Golden Globe 1995 du meilleur film en langue étrangère. Le Roi danse, qui retrace la rencontre entre Louis XIV, Lully et Molière sort en 2000. En 2003, il réalise pour la télévision Saint Germain ou la négociation, avec Jean Rochefort, Didier Sandre et Rufus. Le film reçoit le prix de la meilleure adaptation pour la télévision au Forum littérature et cinéma de Monte Carlo en 2004. En 2007, sort en salle José van Dam, 25 ans après, un portrait filmé de son ami chanteur, puis il réalise Comme chez Moi, une série de deux fois cinq documentaires gastronomico-culturels écrits par Dominique Leroy. Il viendra présenter Farinelli.

Caroline PUIG-GRENETIERCAROLINE PUIG-GRENETIER (sous réserve)
Caroline Puig-Grenetier est une cinéaste, auteure/réalisatrice de nombreux films documentaires. Attirée par des sujets tous plus différents les uns que les autres tels que l’histoire, les sciences et l’équitation, ce qu’elle aime particulièrement reste l’écriture. Elle viendra présenter son film, L’appel à vivre de Maurice Genevoix.

Nicolas DROLCNICOLAS DROLC
Nicolas Drolc réalise son premier long-métrage documentaire en 2012. Intitulé Sur les toits, ce film dépoussière une page méconnue de l’histoire des luttes sociales françaises : les premières révoltes dans les prisons entre 1971 et 1972. Tout en accompagnant les projections de Sur les toits il écrit, produit, tourne, monte et réalise La mort se mérite autour de la figure de Serge Livrozet (présenté en 2018 au Festival du Film de Fontenay-le-Comte). Il présentera son dernier film, Bungalow Sessions.

Pierre GODEAUPIERRE GODEAU (sous réserve)
Engagé dans des études de commerce, Pierre Godeau est passionné par le cinéma depuis toujours. Fils de Philippe Godeau (producteur et réalisateur français), il développe parallèlement à ses études, un ciné-club. Tous les dimanches, passionnés et cinéphiles débattent ensemble autour des projections. Petit à petit ces jeunes amateurs, désireux de faire des films ensemble, ouvrent une société de production. Par le biais de cette structure, Pierre Godeau réalise des clips puis un court- métrage. Pierre Godeau réalise un long-métrage, Juliette, en 2013, qu’il a lui-même écrit et monté. Pour son deuxième long métrage, Éperdument, il a choisi d’explorer une idylle qui a défrayé la chronique en 2010, celle d’un directeur de prison et d’une détenue : Florent Gonçalves et Emma S., la jeune fille qui a servi d’appât au gang des barbares. Il viendra présenter son dernier film, Raoul Taburin a un secret, adapté de l’œuvre de Sempé, avec Édouard Baer et Benoît Poulvoorde.

 

David DAURIER Jean-Marie MONTANGERANDDAVID DAURIER ET JEAN-MARIE MONTANGERAND
Réalisateur, compositeur et sound designer, David Daurier est un artiste entièrement tourné vers la musique et le rapport qu’elle entretient avec l’image. À partir de 2008, il réalise ses propres films. Parmi eux : Le Cas Hamlet, documentaire sur l’intime conviction dans les procès de cours d’assises (2015), Kid Birds For Camera (co-réalisé avec le chorégraphe Éric Minh Cuong Castaing) primé dans de nombreux festivals. Il est l’auteur de nombreux films de musique, danse et théâtre tel La Finta Giardiniera, opéra filmé au Festival d’Aix-en-Provence. Jean-Marie Montangerand réalise son premier documentaire en 2005, Le Périple Jeune, qui suit l’aventure d’un groupe d’enfants parti la première fois durant l’été à l’ascension du Puy de Dôme. Il a ensuite tourné des productions pour France 3, telles que le film musical Siciliens. Il est à l’initiative du Vidéobus (dont David Daurier est un membre actif) qui, depuis 11 ans, mène des ateliers itinérants de création autour du cinéma. Ils viendront présenter leur dernier film, Les yeux de la parole.

Revenir à l’accueil

Publicités