Les invités

.

Alaa ASHKAR 2ALAA ASHKAR
Né en novembre 1977 en Galilée d’une famille palestinienne, Alaa fait ses études de droit à Netanya dans le centre d’Israël. La situation sociopolitique en Israël le touche profondément et il décide de voyager pour s’ouvrir à d’autres perspectives. En 2006 il finit un Master en sciences politiques en France et commence des premiers contacts avec le milieu culturel en méditerranée en travaillant en Égypte, en Italie, en Israël, en France et en Palestine. Son intérêt pour le cinéma indépendant l’emmène à adopter ce domaine pour exprimer ses questionnements identitaires et ses observations sur les rapports humains. C’est le cas dans son premier film, Route 60, réalisé en 2013. Il présentera son second long-métrage documentaire, On récolte ce que l’on sème.

Nicolas DROLCNICOLAS DROLC
Auteur de trois films dont deux long-métrages documentaires, Nicolas Drolc est né en 1987 à Nancy. En 2009, il réalise un premier moyen-métrage documentaire qui circule largement. En 2011, il participe à la réalisation de The Kingdom of survival au sein de la société Slowboat Films, long-métrage documentaire autour du courant anarchiste et de la contre-culture américaine. Le film donne la parole à plusieurs penseurs, auteurs et artistes (Pr. Noam Chomsky, Dr. Mark Mirabello, Ramsey Kanaan, et Joe Bageant). En 2012, il réalise Sur les toits qui dépoussière une page méconnue de l’histoire des luttes sociales françaises : les premières révoltes dans les prisons entre 1971 et 1972. Tout en accompagnant les projections de Sur les Toits il écrit, produit, tourne, monte et réalise La Mort se Mérite entre 2015 et 2017 autour de la figure de Serge Livrozet. Un nouveau projet l’occupe depuis 2017 : Ceux qui l’ont fait. L’histoire d’une aventure collective, celle de la scène cold wave / post-punk de Nancy entre 1979 et 1986. Il présentera La Mort se Mérite.

Patrice GAUTIERPATRICE GAUTIER
Directeur de collections pour de nombreuses sociétés de productions donc « Les films du sabre », « Série limitée », « Alya »… Patrice Gautier a collaboré au développement et à l’écriture ou co-écriture, de nombreuses séries, mini-séries comme Dark Desires, Le Refuge, Les Week-end de Léo et Léa, Père et Maire, et une dizaine de films de télévision dont Stan et Achille (Philippe Setbon), Une femme pour moi (Arnaud Sélignac)… Il a réalisé plusieurs 90 minutes dont Belle comme le Diable et Le Voyage d’Eva, quelques courts métrage (dont Vapeurs) ainsi que de nombreux films publicitaires. Il réalise en 1985 son premier long métrage pour le cinéma, L’amour ou presque avec Jean-François Balmer, Hippolyte Girardot, Jean-Pierre Kalfon, Elisabeth Depardieu… Il présentera son second long métrage en avant-première, Moi et le Che.

LAURENT PONTOIZEAU 1200LAURENT PONTOIZEAU
Musicien, pianiste, organiste et un peu « touche à tout », enrichi au fil du temps par des expériences musicales diverses et variées Laurent Pontoizeau est aussi professeur d’Education Musicale en collège et en lycée depuis de nombreuses années. Passionné de musique à l’image et surtout de musique « vivante » parce que, pour lui, la musique est faite avant tout pour être partagée, il vous proposera un ciné-concert ludique et participatif autour du programme de courts-métrage Alice Comedies de Walt Disney

Gabor RASSOVGABOR RASSOV
Dramaturge, scénariste et acteur, il débute avec la compagnie L’asile culturel créée par son frère Lucio Mad pour lequel il joue notamment dans Rendez-vous et Étranger dans la nuit de Philippe Soupault. En 1985, il réalise deux courts-métrages, Zito contre Mr Xu et Zito contre Mesrine junior. De 1986 à 1990, il est assistant metteur en scène de Pierre Pradinas. En 1989, il écrit sa première pièce de théâtre, Parti crime puis en 1991, Les Guerres Picrocholines d’après Rabelais, qui est mise en scène par Pierre Pradinas. Une dizaine de ses pièces seront mises en scène par Pierre Pradinas, dont « Jacques et Mylène » avec François Cluzet et Valérie Bonneton, pour lequel il sera nominé au Molière du meilleur auteur en 2000. Il joue également au cinéma (La Revanche des mortes vivantes, Baise-moi, J’ai toujours rêvé d’être un gangster). En 1996 il écrit Kaîdara d’après Amadou Hampaté Ba, mis en scène par Lucio Mad. En 2003, il écrit son premier scénario avec Samuel Benchetrit, Janis et John, suivront Chez Gino, Asphalte et Chien qu’il présentera à l’occasion de ce festival.

D et R Vital DurandDAVID ET RAPHAËL VITAL DURAND
David Vital-Durand fait carrière dans la réalisation avec son frère Raphaël. Ils affectionnent tout particulièrement la poésie naturelle des histoires et des personnages. Ils ont commencé par réaliser des courts-métrages puis des clips pour des artistes français (Johnny Hallyday, Brigitte Fontaine) et étranger (Elton John, Sinead O’Conor, Suede). Ils ont également tourné des publicités multi-récompensées pour Lee Cooper, Vinci ou encore Bic (Lion d’Or à Cannes). Leur court-métrage Les Anges a été sélectionné dans de nombreux festivals internationaux. Ils ont également réalisé des documentaires (XY, du baiser au canapé). Et Mon Cœur Transparent est leur premier long-métrage. En parallèle, David est également photographe.

Stan ZAMBEAUXSTAN ZAMBEAUX
Détenteur d’un Master en Cinéma obtenu à l’institut des Arts de Diffusion de Bruxelles il part très vite sur les routes d’Afrique et d’Europe. En 2005, il réalise son premier film, Rêve d’un ailleurs un documentaire sur le décalage de vie d’un immigré entre son pays, le Sénégal, et son pays d’immigration, la France. En 2010, il s’intéresse déjà à l’enfance à travers une trilogie documentaire entre l’Europe et l’Afrique (Dare Waté Yacouba, M.A.C.O et Recardo Montean Rostas), suivra Ulysse et la grotte de Polyphème sur un réfugié politique Albanais. Il est repéré par Julie Frère et les Dardenne qui lui proposent de produire Des Hommes en 2014. Il présentera son dernier long-métrage documentaire, Un jour ça ira.

Revenir à l’accueil

Publicités