LE DIABLE EST DANS LES DETAILS

Le Diable est dans les détailsLE DIABLE EST DANS LES DÉTAILS
(France – 2016 – 19min25 – Couleur)
de Fabien Gorgeart d’après Michel Foucault, Les Mémoires d’Herculine Barbin.

1859. Alexina, apprentie institutrice dans le couvent de jeunes filles où elle a grandi, souffre de douleurs intolérables. Après l’avoir examinée, le médecin du diocèse révèle qu’elle est hermaphrodite. Selon lui, puisque le masculin l’emporte toujours, Alexina est un homme. Elle n’a pas d’autre choix que de quitter l’école au plus vite, y abandonnant Henriette, sa plus tendre amie.

Ce film fait partie du programme 1 du concours de courts-métrages 2017.

Il a remporté le Prix du film qui a divisé le Jury.

Critiques des étudiants du Lycée Rabelais de Fontenay-le-Comte:

Le court métrage du « diable est dans les détails » ne m’a pas beaucoup plu, puisque l’histoire en elle-même était bizarre. D’une certaine manière, j’avais envie de découvrir la suite, savoir ce qu’il va lui arriver mais d’une autre, j’appréhendais la suite. Et je pense que cela vient aussi du fait, qu’on a pas l’habitude de voir ce genre de courts-métrages. (Élève au Lycée François Rabelais)

Le court-métrage « Le Diable est dans les détails » m’a principalement marqué. J’ai trouvé l’histoire surprenante et originale. L’intrigue était intéressante et composée de plusieurs détails ce qui la rendait encore plus attirante. Le choix du sujet créé l’étonnement et est très enrichissant, choisir d’évoquer par les mots un sujet « tabou » est très audacieux et cela m ‘a beaucoup plu. J’ai également apprécié le choix des personnages que je trouve attachants. Ce court métrage m’a donc marqué par ses choix, son originalité et la qualité de sa réalisation. (Élève au Lycée François Rabelais)

L’histoire est prenante. On a envie de voir une suite de sa nouvelles vie, l’endroit avec l’effet de l’époque est extraordinaire. Cette histoire a un sens moral. Le réalisateur Fabien GORGEARD a voulu envoyer un message sur l’hermaphrodisme dans le monde. Ce message est spectaculaire car on ne pense pas que c’était comme ça à l’époque, que le masculin remportait sur le féminin. Les acteurs: l’actrice principal Alexina nous prend au cœur car elle doit tout quitter et refaire sa vie, quitter Henriette, quitter sa vie de fille et devenir un homme. J’adore cette actrice car elle connaît ses émotions et son rôle dans l’histoire. Le médecin joue le rôle à la perfection, il parle beaucoup dans le langage des médecins mais aussi du futur d’Alexina c’est assez marrant mais cela se met tout à fait avec son rôle de médecin. (Léa Humeau, élève au Lycée François Rabelais de Fontenay-le-Comte)

Retour à la liste des films de la compétition

Publicités