HERBES FLOTTANTES

HERBES FLOTTANTES
MERCREDI 25 MARS À 16H

Réalisation : Yasujirô Ozu
Scénario : Yasujirô Ozu, Kogo Noda
Distribution : Ganjirô Nakamura, Machiko Kyô, Ayako Wakao
(Japon – 1959 – 1h59)

Une petite troupe de théâtre kabuki débarque dans un village de pêcheurs au sud du Japon. Il y a des années, leur meneur, Komajuro, avait eu une aventure avec l’une des habitantes. De leur brève union est né un garçon, Kiyoshi, qui ignore tout de l’identité de son père. Mais ce dernier n’est pas le seul à qui Komajuro a caché la vérité. Lorsque Sumiko, sa maîtresse actuelle et comédienne de la troupe, découvre l’existence de Kiyoshi et de sa mère, elle décide de se venger…

« Herbes flottantes, cinquantième film de l’immense Ozu, réalisé en 1959, remet sur le métier, comme beaucoup de films de sa dernière période, une de ses oeuvres antérieures, datée de 1934. Ce mélodrame met en scène le retour dans une petite ville de province d’une troupe de kabuki où le directeur et acteur principal retrouve une ancienne liaison, dont il a eu un fils. Se faisant passer pour l’oncle du jeune homme, il caresse l’idée de tout lui révéler et de quitter le monde du théâtre pour se réinstaller avec sa mère. Jalouse, son actuelle maîtresse jette dans les bras du jeune homme une jeune actrice chargée de l’éloigner de son père. Rien ne se passera évidemment comme prévu dans ce film, qui n’est sans doute pas le plus marquant du cinéaste, mais qui recèle nombre de pistes passionnantes. Le rapport aux pères en est une, qui traverse l’oeuvre d’Ozu, chargée ici d’une réelle amertume ; la vocation artistique en est une autre, dont l’éternelle errance rappelle La Nuit des forains, d’Ingmar Bergman, réalisé six ans plus tôt. »

Jacques Mandelbaum in Le Monde (11/2007)

Retour à la liste des films
Retour à l’accueil